Vous recherchez un forum de lecture avec de bons livres à lire ? Vous voulez partager un bon livre ? Venez le faire avec nous !
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le pur et l'impur/Colette

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis
Excellent
0%
 0% [ 0 ]
Très bon
0%
 0% [ 0 ]
Bon
0%
 0% [ 0 ]
Moyen
0%
 0% [ 0 ]
Mauvais
0%
 0% [ 0 ]
Très mauvais
0%
 0% [ 0 ]
Commencé sans finir...
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 0
 

AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le pur et l'impur/Colette   Sam 31 Mai 2008 - 18:25


Le pur et l'impur
de
Colette
1932 :
4è de couverture:


Colette a cinquante-neuf ans quand elle publie, en 1932, ces pages où elle s’interroge sur l’opium, l’alcool et les autres plaisirs qu’on dit charnels, à travers le souvenir de quarante années de vie parisienne. « On s’apercevra peut-être un jour que c’est là mon meilleur livre », disait-elle.
Vous n’êtes pas du tout une femme convenable, Madame Colette… Vous êtes la fière impudeur, le sage plaisir, la dure intelligence, l’insolente liberté : le type même de la fille qui perd les institutions les plus sacrées et les familles.
Jean Anouilh.

La grandeur de Madame Colette vient de ce qu’une inaptitude à départir le bien du mal la situait dans un état d’innocence.
Jean Cocteau.
:
189 :
Le livre de poche :
:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le pur et l'impur/Colette   Sam 31 Mai 2008 - 18:25

Ce livre avait initialement pour titre "ces plaisirs..." et est paru la première fois en 1932.
Cette lecture m'a révélé le don d'observation indéniable de Mme Colette.
En effet , elle décrit avec beaucoup d'acuité et l'aspect physique et ce qu'elle devine du psychisme de toutes ces personnes qu'elle a réellement connues notamment en assistant à des fumeries d'opium.
J'ai beaucoup apprécié sa description du plaisir feint de Charlotte afin de ménager la sensibilité de son amant ainsi que sa conversation avec Damien , le Don Juan.
Ceci dit, à la fin , j'ai eu comme le sentiment de ne pas avoir tout saisi des messages que l'auteur voulait faire passer.
Y a-t-il effectivement des messages à saisir ou Colette ne fait-elle que décrire ce qui l'entoure?
Tout au long du roman , elle se positionne en observatrice et aborde le sujet de l'homosexualité masculine et féminine en recueillant les confidences de divers individus ; ce n'est que vers la fin, quand elle parle du sentiment de jalousie que j'ai ressenti quelque chose de personnel dans ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le pur et l'impur/Colette
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Colette] Le pur et l'impur
» "The Colette lookbook" p.2
» [Colette] Sido - Les vrilles de la vigne
» [Laussac, Colette] Le dernier bûcher
» Colette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Au coeur des livres :: Fiches de lecture :: Classique, Historique :: Classique-
Sauter vers: